3dons

4soutiens

Liens & Contact

Frédérique Martz

e-mail

Localisation

-

Qui sommes-nous ?
L’Institut en Santé Génésique a ouvert ses portes le 6 Janvier 2014.
En 2017, L’institut en Santé Génésique trouve sa marque et change de nom pour favoriser sa notoriété par un nom plus compréhensible du grand public : WOMEN SAFE. WOMEN SAFE est le premier centre de prise en charge des femmes victimes de toute forme de violences. Il est unique par son mode d’actions pluridisciplinaires. Ce dispositif réunit en un même lieu, médecine et justice, s’appuyant sur l’expertise de professionnels : infirmière, médecin, psychologue, juriste, et depuis septembre 2016 près d’une trentaine d’avocats du barreau de Versailles. WOMEN SAFE est en lien permanent avec le réseau partenarial du territoire d?origine de la femme accueillie. WOMEN SAFE se situe dans la détection et la prise en charge des violences psychologiques, verbales, physiques, sexuelles, rituelles, économiques, quel que soit le lieu où elles sont perpétrées (au sein de la cellule intrafamiliale, dans le couple, au sein d?une entreprise, d’une collectivité?). Les modalités d?accueil assurent la confidentialité, l’égalité d?accès et de traitement pour toutes les femmes, et leurs enfants, témoin ou victimes colatérale.
WOMEN SAFE se définit au sein d’un réseau interdisciplinaire et interprofessionnel qui engage la femme accueillie dans un parcours défini et pérenne.

Que fait notre association ?
Women-Safe propose une approche radicalement différente qui repose sur des principes essentiels :

Un seul lieu de prise en charge, réunissant médecine et justice, basé dans l’enceinte d’un centre hospitalier ;
Une organisation pluridisciplinaire (infirmières, psychologues, médecins, juristes, avocats), représente l’ensemble des actions psycho-sociales, juridiques et médicales, de l’accueil à la prise en charge de la femme victime de violences, jusqu’à la résolution de la situation ;
Une prise en charge de tous les types de violences (physiques, sexuelles, psychologiques économiques, rituelles?), quelle qu?en soit l’origine ;
La formation et l?information de l’ensemble des professionnels de santé, du social, de la justice, des élus, des institutions et de la société civile,à la prise en charge des femmes victimes, quel que soit le type de violences : de la prévention et du dépistage au traitement et au suivi.
Qu’allez vous faire avec l’argent ?
La prise en charge globale et pluridisciplinaire d’une femme victime coûte en moyenne 900 euros, vos dons serviront à financer cette prise en charge.