Action socialeEnvironnement

Graines de Bon Sens

Faites germer la graine qui est en vous !
Liens & Contact

Frédéric Mégnien

e-mail

Site web

Localisation

26 rue Jules Ferry - 59650 Villeneuve d'Ascq

Aujourd’hui dans notre société, beaucoup de personnes se retrouvent exclues de la vie sociale et du monde du travail. Leur « problème » ? Ne pas rentrer dans les codes ou dans les cases, ne pas être comme « tout le monde », être hors système… Elles sont trop jeunes, trop vieilles, issues de milieux défavorisés, sans diplômes ni formation, en situation de handicap, exclues. Ces mots sont devenus insupportables.

Il est indispensable d’accompagner ces personnes afin de leur donner non seulement un espoir, mais un but à la fois professionnel et personnel. L’insertion par l’emploi est une priorité, pour accompagner les personnes dans leur insertion au sein de la société. Leur redonner une fierté, une confiance en soi, un équilibre et une passion : ce sont les bases d’une vie meilleure et d’une reprise en main de l’avenir et du bien-être.

L’association Graines de Bon Sens propose de favoriser, aider, former et assister les personnes en difficulté (pour cause de handicaps, de problèmes sociaux, de traumatismes, etc.) afin qu’elles puissent s’insérer dans la société par le travail. L’association projette de former à l’entrée vers les métiers de l’hôtellerie-restauration par le domaine de la traitance. Elle souhaite également développer son offre de formation grâce à des ateliers de couture, menuiserie, réparation, bâtiment, permaculture afin que les personnes puissent trouver en un seul et unique endroit le terreau où germer.

Permettre le retour à l’emploi, c’est d’abord redonner du sens aux personnes éloignées de l’emploi, leur faire prendre le bon sens, la bonne direction, retrouver le goût de vivre, une écoute, un regard, ces sens nécessaires à chaque reconstruction. Autoriser le retour à l’emploi, c’est aussi avoir du bon sens : prendre le temps de redonner de la confiance, autoriser et engager les prises d’initiative, responsabiliser et intégrer les personnes à un projet commun. Permettre à chacun de trouver le terreau où germer. Accompagner les personnes en difficultés dans leur globalité, tel est l’ADN de l’association « Graines de bon sens ».

L’association met en place une maison du bien-être conçue comme une pépinière où des praticiens qui démarrent ou souhaitent développer leur activité en sophrologie, réflexologie, méditation de pleine conscience, etc. exerceront leur activité et proposeront des prestations individuelles et des ateliers collectifs afin d’apprendre à chacun à gérer son stress, trouver la confiance en soi. En contrepartie de la location à un prix modique d’un cabinet à l’heure, ils mettront leur savoir-faire au service des personnes éloignées de l’emploi prises en charge par l’association.

L’activité traiteur constitue la poutre maitresse du projet mais l’association « Graines de Bon Sens » a vocation à proposer des ateliers de formation où le caractère social et environnemental reflètera l’état d’esprit et la vocation de l’association « Graines de Bon Sens » autour de :
La menuiserie (formation-transmission du métier : récupération du bois et transformation/ réparation/ fabrication de meubles, de jouet…)
La couture (formation-transmission du métier : récupération de tissus, transformation, conception, reprisage)
La réparation (formation-transmission pour réparer des matériels électriques comme machine à laver, cafetières…)
Le bâtiment (formation au métier du bâtiment, produits respectueux de l’environnement, énergies nouvelles, isolation)

L’association est attachée à préserver notre belle planète. Ainsi les ateliers seront construits en verre et bois et alimentés en énergie par une éolienne. Ils seront éco-responsables et intégrés à l’environnement, un vaste jardin arboré de près de 2000m2. Les ateliers fonctionneront en récupérant des matériaux et en leur redonnant une nouvelle vie ou en utilisant des matériaux éco-responsables.

Chacun des ateliers sera géré par un formateur expérimenté dans le domaine concerné. Ce formateur sera un travailleur indépendant qui s’installera à mi-temps dans un atelier pour exercer son métier. Il mettra son savoir-faire et son expérience au service d’un sénior de plus de 50 ans afin de lui permettre d’acquérir ou de parfaire les compétences professionnelles nécessaires. Lorsque ce dernier sera formé, selon ses envies, ses objectifs et ses compétences, il pourra s’installer à mi-temps dans le même atelier. Il sera à son tour chargé de former 2 à 4 personnes en difficulté au métier.

Comme pour la Maison du Bien-être, l’idée ici est d’abord celle d’une pépinière : le travailleur indépendant qui démarre son activité n’a pas forcément les moyens financiers nécessaires à une installation dans des locaux à lui, le coût du loyer et des charges étant un frein. Dans les ateliers proposés par l’association, le loyer sera réduit au minimum afin d’alléger les charges du travailleur indépendant. En contrepartie, celui-ci formera un sénior.

L’autre idée importante est celle de la transmission. Les séniors sont forts de l’expérience d’une vie entière de travail. Pourtant il leur est difficile de retrouver un emploi après 50 ans. L’association souhaite mettre en lumière leurs compétences d’une part et les faire progresser dans leur savoir-faire ou même leur faire découvrir un autre domaine d’activité grâce à la formation qu’ils recevront du travailleur indépendant. A leur tour, ces séniors formeront d’autres personnes moins expérimentées. Cette transmission de savoir, savoir-faire, savoir-être permettra de recréer du lien social là où souvent il fait défaut.

Elle proposera en plus des jardins partagés avec les adhérents où seront produits à terme en permaculture des fruits et des légumes qui serviront à l’activité traiteur et où chacun pourra apprendre à préserver la nature.

La démarche novatrice de l’association ?
Des ateliers conçus comme une pépinière où chacun peut prendre le temps de germer. La transmission intergénérationnelle des savoir, savoir-faire, savoir-être pour retrouver la symbiose. La plantation des graines de la reprise de confiance grâce au temps accordé à former et à accompagner. La création d’un écosystème où chacun pourra s’appuyer sur l’expérience de l’autre pour grandir et où la diversité fait la force. Le tutorat des plus faibles pour qu’ils puissent s’épanouir soutenus par les plus expérimentés.