Enfants et famillesHumanitaire

D'Erwan à Ella

L'Orphelinat Maison d'Espoir en Haïti et l'école Houekpa au Bénin

8dons

2soutiens

Liens & Contact

Céline CAVADASKI-HERRARD

e-mail

Facebook

Localisation

31 avenue des Fleurs - 91760 itteville

Bonjour !

Notre  association est néée de l’adoption de nos deux enfants, après deux parcours chaotiques, d’Erwan qui a subi le séisme de 2010 en Haïti, et d’Ella en 2015 au Bénin, nous avons rencontré de magnifiques personnes dans ces deux pays, qui œuvrent toujours pour l’aide aux enfants et aux autres en général.

Nous avons continué à garder un lien avec ces deux contrées, devenues nos deuxièmes et troisièmes pays, intiment liés à nos vies, et à celles de nos enfants.

Nous avons continué à aider nos bonne fée et ange gardien depuis l’arrivée de nos enfants, et puis, l’envie de faire perdurer notre action, en allant plus loin. Ainsi notre association a vu le jour un 1 er avril ! Non, pas un poisson, mais une nouvelle aventure qui commence pour notre famille et bien d’autres qui souhaiterons nous rejoindre et surtout aider tout là-bas.

Nos enfants ont bien grandi, Erwan a aujourd’hui 10 ans, et Ella 7, et cette association nous l’avons créée pour eux, mais aussi pour tous les autres enfants dans leur pays qui ont besoin d’aide, et créée avec eux, avant tout.

les enfants de la maison d’Espoir, où a vécu Erwan, ainsi que 200 autres enfants adoptés ou non, certains sont toujours chez Madame Jean depuis des années et ne sont plus adoptables.

erwan

L’orphelinat nous a contactés le 13 février 2018  à 21h chez nous, la directrice, Mirlande, sur place, nous informant, paniquée et désarmée de la situation, nous avons eu l’impression de revivre la catastrophe de 2010, même si nos enfants sont aujourd’hui chez nous.

erwan2

erwan3

La crèche a traversé séisme, cyclones, cholèra, crises politiques et désormais un incendie.

48 petites âmes qui n’ont rien demandé, de 3 mois à 16 ans.
48, grâce à un grand garçon, Luckner, 16 ans, qui a écouté son cœur en rentrant dans les flammes sauver 3 petits restés bloqués dans le bâtiment.
Il ne reste que 2 bouteilles de gaz, par miracle évacuées par les voisins avant qu’elles n’explosent, le groupe électrogène en location, et 2 classeurs. Nous avions fait parvenir 4m3 de vêtements, fournitures scolaires, livres en décembre 2017, il ne reste rien.
C’est une partie de l’histoire de nos enfants qui s?est envolée en fumée.
Les enfants de la crèche ont été déposés en attendant chez des voisins.
Depuis la France, nous avons entamé notre second marathon depuis mercredi 14, car nous ne laisserons pas tomber Mirlande, ni les 48 enfants, nous sommes à la recherche de toute aide possible ici et ailleurs.
Nous avons relayé depuis mercredi 14 sur la page Face Book de la petite association d’Erwan à Ella, que nous avions créée pour aider notamment la crèche, mais cela ne suffit pas pour réparer ce drame.
Par face book, les journaux, nous essayons à plusieurs de déplacer une nouvelle fois une montagne, même si cette fois-ci, ce n’est pas pour adopter notre timoun, mais pour 48 autres qui n’ont plus rien.
erwan4 Dès lors, un énorme élan de générosité s’est soulevé, ici en France, mais également en Italie, Suisse, Allemagne et Canada, où des enfants de la Maison d’Espoir vivent aujourd’hui. Même s’il n’y a plus d’adoption possible en France vers Haïti (ou presque plus), les parents qui y avaient adopté ont répondu à notre appel. Avec le téléphone et Internet tout a très vite fait le tour de la planète.

Pour que tous ces enfants, jouent comme avant à la Maison d’Espoir, ils ont besoin d’aide !

erwan5

Tous les ans nous collectons environ 10 m3 pour Haïti, et le même volume pour le Bénin, où nous nous occupons d’une école sur la commune d’Adjohoun, d’enfants lourdement handicapés, et de familles très pauvres.

Collectes de denrées non périssables, fournitures scolaires, jouets, vêtements, fauteuils roulants, manuels scolaires, nous envoyons tout ce qui est nécessaire, adapté sur place et manque.

Il n’y a ni eau courante, (donc pas de machine à laver) ni électricité, il faut donc sélectionner.

Vous nous direz mais pourquoi ne pas envoyer directement de l’argent ?

Les dons sont en forte baisse depuis des mois en France pas facile donc de trouver de quoi nourrir les enfants de la MDE ou d’acheter des manuels au Bénin. D’autre part, en Haïti on parle très souvent de crise voire de guerre civile, le lait est passé à 7e le litre pour un salaire moyen de 80 e par mois, comment donc nourrir autant d’enfants, surtout en cas de pénurie ?

André, notre correspondant, instituteur au Bénin nous avait dit une fois « ne demandez pas de quoi nous avons besoin, il n’y a rien ». Donc même avec de l’argent, impossible de trouver certains équipements.

Ce que nous envoyons est du matériel obsolète en France, mais totalement fonctionnel et réparé (vélos pour aller à l’école, fauteuils roulants non électriques)

erwan6
erwan7
erwan8

L’envoi de ces containers coûte ainsi moins cher que d’acheter sur place, si cela pouvait être le cas (200e du m3 environ), chaque euro est donc important, et est destiné uniquement aux enfants,

alors n’hésitez pas, si vous souhaitez plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter