Logo Col'Oc Autisme
Action socialeSanté

Col'Oc Autisme

Une solution intégrée de services pour une vie inclusive des personnes autistes
Liens & Contact

Fabienne SUCH

e-mail

Localisation

11 Rue du pioch - 34980 Saint Gély du Fesc

Porté par des parents et des professionnels du milieu éducatif, avec un partenariat* appelé à s’étendre , le projet de Col’Oc Autisme* est de sortir nos concitoyens autiste de l’isolement social, culturel, affectif où les maintient une vision dépassée du syndrome.

3 pôles : Habitat et Accompagnement,  Job/social coaching ,  centre de formation

1.Habitat et Accompagnement (maisons partagées)

Deux maisons, gérées en intermédiation locative accueilleront chacune six personnes de faible autonomie. Cette dimension sera l’opportunité d’un espace personnel pour des résidents encore insuffisamment autonomes, et d’un quotidien le plus proche possible d’un style de vie normal, conforté de repères structurants.

Chacun aura un bail à son nom, où seront déterminés espace privé et espaces communs. Un coordonnateur par maison fera le lien entre l’équipe et le chef de service.

Des aides techniques et humaines, sélectionnées sur des critères de compétence, de rigueur, d’expérience et de patience, et aussi pour leur proximité géographique, faciliteront la gestion des repas pris en commun, du linge, du ménage, etc. Un accompagnement individualisé permettra aux résidents d’exprimer leurs souhaits, à l’aide d’outils de communication spécifiques (PECS, Makaton, langage signé…) L’objectif principal étant de participer à la vie de la cité par divers biais, dont l’accès à un emploi ou à une activité bénévole.

2. Job et social coaching

Ce dispositif concernera les personnes diagnostiquées autistes sans déficience intellectuelle. Différent d’un SAMO (service d’accompagnement en milieu ouvert) en ce sens que l’adhésion du bénéficiaire y sera dictée par son propre choix, sans obligation de l’agrément d’une MDPH, il aura pour ambition de permettre à des personnes autistes aux compétences intellectuelles intactes d’accéder à l’autonomie domestique et à un emploi.

Loin d’être la norme, l’acquisition de ces éléments essentiels à l’épanouissement passe par un coaching de qualité. L’unité de professionnels affectée à cette mission devra être à même de prévenir, par un accompagnement intensif et de longue haleine, les ruptures et échecs que seraient la perte de l’emploi, ou le retour au domicile parental…

3. Un centre de formation/supervision (couplé à un pôle recherche)

Ce centre de formation, dirigé par notre directeur, animera les formations internes des personnels du projet, comme les formations destinées au public extérieur.

Des formations en techniques recommandées seront ainsi dispensées hebdomadairement aux personnels, mais aussi ouvertes aux institutions, services à la personnes, accompagnateurs indépendants et familles. Des sessions de formation en présentiel avec des publics autistes seront ainsi dispensées, permettant une meilleure compréhension et technicité des personnels et des aidants formés.

Formations aux accompagnement par les techniques ( TEACCH, PECS, ABA,…) au Job et social coaching, … La démocratisation de ces formations est primordiale sur notre département et notre région.
Missions et formation des intervenants :
En social coaching, les personnels, formés aux pratiques de l’éducation structurée, aideront l’intéressé : à trouver un logement (sur un projet en Habitat regroupé intergénérationnel ou Résidences services); à se repérer au sein de la cité, dans les transports publics, les magasins, les clubs de sport ou de loisir; à gérer son budget, ses repas, son suivi médical, ses dossiers et mails, ses relations amicales et affectives…Ils favoriseront ses échanges et habiletés sociales, le prémuniront contre d’éventuels abus de faiblesse.
En job coaching, ils guideront sa recherche d’un emploi, ou d’un stage, après évaluation de ses désirs et capacités; l’aideront à tenir le poste; sensibiliseront l’entreprise, où pourrait intervenir un tuteur.
Une formation continue, assurée par un centre dédié, préviendra les risques d’usure liés au travail d’éducateur spécialisé. Des évaluations bi-annuelles seront assurées, et supervisées par un comité éthique et technique.

Valeur ajoutée du projet

Si le concept de maison partagée connaît déjà quelque succès sur le territoire et au niveau européen, le public visé ici et les objectifs d’accès à l’emploi combiné à l’accès au logement rendent innovant ce projet qui pourrait s’étendre à d’autres départements. L’un de ses aspects essentiels à nos yeux tient à l’hétérogénéité du public dit autiste, appelé à évoluer pour peu qu’un accompagnement adapté – le plus individualisé possible – l’y invite.

Enfin, pourquoi une SCIC en ESS (société commerciale d’intérêt collectif en économie sociale et solidaire) : rendre pérenne notre projet, le sécuriser économiquement après « notre départ », pour pouvoir partir serein et rendre surtout et avant tout nos proches autistes acteurs au sein de ce projet d’accompagnement en tant que sociétaires de la SCIC, au même titre que les personnels qui les accompagnent