Humanitaire

AFVMC Aide aux Migrants

L'association AFVMC apporte un soutien dans la réinsertion sociale, économique, médicale, culturelle et environnementale des migrants refoulés, rapatriés ou expulsés vers le Cameroun depuis 2005.
Liens & Contact

André Le Doux Wamba

e-mail

Site web

Localisation

Ptt de new bell dla02 - 11514 Douala

L’association AFVMC organise des formations pour responsabiliser les jeunes et les migrants de retour dans les activités agricoles (agriculture, élevage d’animaux et construction de puits d’eau creusés à la main pour la disponibilité de l’eau dans nos communautés rurales);

L’AFVMC gère un centre de documentation avec des ouvrages sur les migrations humaines mais également sur le développement durable et la protection de notre environnement.

Compte tenu des conséquences environnementales des changements climatiques dans le monde, qui représentent un défi de taille pour les communautés rurales camerounaises, les organisations de la société civile (OSC) telles que l’AFVMC et les agriculteurs sont intéressés à participer eux-mêmes à la mise en œuvre de tout projet visant à protéger l’environnement.

Ainsi, dans ses quêtes et efforts en cours pour des pratiques de gestion durable en environnement, l’AFVMC a trouvé des raisons créant les changements climatiques au Cameroun:

-Érosion du sol
-La déforestation
-Émission de gaz à effet de serre
-Production et utilisation d’engrais chimiques pour les cultures
-Utilisation de combustibles fossiles
-Chaleur
-Pollution de l’eau, du sol et de l’air;

Les conséquences sont:

-Inondations;
-Sécheresse;
Suppression de la couche d’ozone;
-Le manque d’eau pour l’irrigation;
-La dégradation du sol;
-Manque d’accès à l’eau potable pour les êtres humains et les animaux;
Migrations forcées d’animaux et d’êtres humains – tels que les peuples autochtones – qui migrent de leurs terres habituelles à la recherche d’eau dans des zones généralement peu sûres.

Nos trois solutions de proposition pour l’avenir:

1. Plus de formations et de renforcement des capacités des leaders de la communauté locale sur les questions environnementales;

2. Davantage de campagnes de plaidoyer, de séminaires et de groupes de pression pour des politiques sur les problèmes d’environnement qui favorisent les activités agricoles à petite échelle;

3. la réduction de l’utilisation d’engrais chimiques pour les cultures, la plantation d’arbres et la mise en œuvre de pratiques agricoles durables.